09/07/2024

Découvrez le podcast "Raconte moi une chanson"

partager icon icon icon icon
Raconte-moi une chanson, le podcast d'Elise Garcia sur les secrets des chansons pour enfants pour les adultes à suivre cet été

"Raconte-moi une chanson", le podcast d'Elise Garcia sur les secrets des chansons pour enfants

7 ans après la libération de la parole des femmes, ce podcast , créé en partenariat avec la Fondation des Femmes éclaire nos chansons d’enfance d’un jour nouveau.

Quand on se penche sur leurs paroles, on s’en rend compte tout de suite : les chansons pour enfants ne s’adressent pas à eux. Nos comptines et berceuses sonnent comme des injonctions à la morale de générations en générations, sur des thèmes toujours d’actualité : agressions sexuelles, avortement, inceste, violences.

Chaque épisode comporte une explication de texte de l’autrice Elise Garcia et l’interview d’artistes de la scène française au micro de la journaliste Florence Trédez.

Solann, Ibeyi, Pomme, Clara Ysé, Crystal Murray, Eddy de Pretto, Suzane et Irma nous parlent de leur chanson d’enfance préférée et de l’influence de la musique en général sur leur construction en tant qu’adulte et artiste.
Anne-Cécile Mailfert, la présidente de la Fondation des femmes clôture la série.

Parler de ces chansons, c’est faire connaître la véritable histoire de la bergère, de la fillette de la pêche aux moules, des premières règles de la jeune femme de gentil coquelicot, de l’abandonnée de la claire fontaine.
On peut même les considérer comme des témoignages qui circulent de générations en générations.

Les enfants ne comprennent pas le sens des paroles ; charge aux adultes d’explorer ce qui s’y joue. Ces chansons suivent toutes le même schéma narratif en droite ligne avec un modèle ultra-conservateur. On distille en continu les éléments du patriarcat et au-delà, de la culture du viol sans même s’en apercevoir. Entre mises en garde et injonctions, on plaque sur leurs imaginaires nos projections d’adultes.
De l’enfance, on navigue vers l’âge adulte et les moyens de s’émanciper de nos représentations figées vers plus de singularité et de liberté.
Ce podcast a été enregistré au studio la Poudre de la Cité Audacieuse, une ancienne école réhabilitée, l’endroit idéal pour révéler les mystères de nos chansons d’enfance.

Elise Garcia, l’autrice et la réalisatrice du podcast.
Florence Trédez, journaliste et autrice, mène les interviews avec les artistes.

La chanteuse et comédienne Caro Sally réinterprète les chansons.

Photographe : Iulia Matei
Montage : Arthur Dechet
Direction artistique : Tiphaine Notte
Coordination artistique : Claire Margueritte
Coordination logistique : Marion Claudel

Gentil coquelicot avec Solann

Bienvenue dans Raconte-moi une chanson, le podcast d’Elise Garcia crée en partenariat avec la Fondation des Femmes, qui explique aux adultes les inavouables secrets des chansons pour enfants.

Éloignez les oreilles innocentes du poste. Nous levons le voile sur un monde trouble où la souris verte en bave, Pierrot refuse les avances d’Arlequin, les rossignols se font censeurs de jeunes vierges.

Dans l’épisode d’aujourd’hui, Solann a choisi Gentil Coquelicot, sur la venue des premières règles et de leurs cortèges de mises en garde.

Solann, c’est le feu sous la douceur. Sa chanson Rome s’est propagée comme une traînée de poudre. Ses textes ultra-féministes qu’elle murmure comme des incantations touchent toute une génération de femmes et de jeunes filles qui se retrouvent dans sa rage et sa vulnérabilité. Elle décolle, s’élève et nous emporte avec elle dans son univers où la délicatesse sert la puissance.
Solann
“Les hommes ne valent rien.”
Gentil coquelicot met en garde les jeunes filles contre les hommes et leurs penchants depuis le XIIème siècle.
La chanson parle du passage à la puberté d’une jeune fille qui découvre les joies de son premier printemps en tant que femme. Le rossignol, ici porteur de l’ordre moral l’enjoint immédiatement à cesser ce jeu dangereux et ne rechercher la compagnie que des demoiselles, qui signifie en ancien français “jeune pucelle”.Cet épisode est enregistré au studio la Poudre de la Cité Audacieuse.


Florence Trédez, journaliste et autrice, mène les interviews avec les artistes.
C’est la chanteuse et comédienne Caro Sally qui réinterprète la chanson.Photographe : Iulia Matei
Montage : Arthur Dechet

 

Dans le prochain épisode, les jumelles d’Ibeyi, Lisa et Naomi nous parlent de stéréotypes de genre et de sororité avec Une chanson douce.