21/05/2021

L'origine

partager icon icon icon icon

L’histoire de la Fondation des Femmes

anne-cecile-mailfert
Anne-Cécile Mailfert, Présidente de la Fondation des Femmes

L’aventure de la Fondation des Femmes commence un jour de 2014 quand Marie Cervetti, alors Directrice de l’unique centre d’hébergement pour jeunes femmes victimes de violences en France, souhaite en ouvrir un second pour répondre à l’urgence de la situation. Une ville lui propose un bâtiment mais il faut tout adapter et elle est loin d’avoir les 100 000 euros nécessaires. Alors elle sera contrainte d’abandonner ce nouveau projet et continuer à refuser des centaines de jeunes femmes par an…

A cette époque, et comme souvent, nous nous disons “si seulement il existait une Fondation féministe, capable de trouver des moyens, des partenaires, des fonds, des solutions pour développer nos projets et défendre nos droits”… C’est le déclic, je n’en peux plus, je me dis qu’il faut y aller !

Le rêve est un peu fou : des fondations dédiées au sujet, à part quelques valeureuses fondations d’entreprise, il n’y en a pas. L’argent pour les droits des femmes n’existe pas, ou si peu : c’est le plus petit budget de l’Etat, dans l’indifférence générale. Je m’entoure d’une poignée de trentenaires bénévoles, sans fortune personnelle mais l’essentiel est là : nous pensons que l’égalité entre femmes et hommes a besoin de plus de moyens pour convaincre plus largement, pour faire progresser les droits des femmes plus fortement, pour apporter aux femmes qui en ont besoin plus de services d’accompagnement partout sur le territoire.

A cœur pur, rien d’impossible. 5 ans plus tard, je me rends compte du chemin parcouru. Nos résultats ont dépassé nos attentes. Nos donateurs et donatrices, nos mécènes, nos associations partenaires, nos bénévoles ont été les premier.e.s à nous avoir fait confiance et je souhaitais les remercier à nouveau chaleureusement !

En 5 ans, l’action de la Fondation des Femmes a été déterminante sur quatre leviers fondamentaux. Tout d’abord, l’argent pour les droits des femmes est devenu un vrai sujet. On comprend qu’il en faut, et qu’il en faut beaucoup, et il faut des moyens, des lieux, pour que les associations puissent travailler. Ensuite les droits. Les femmes parlent, et font plus que cela : elles portent plainte. On ne peut plus les ignorer comme on ne peut plus ignorer les féminicides. Bien-sûr, la précarité des femmes et les inégalités se font voir de manière plus crue. Les inégalités entre les femmes et les hommes sont de moins en moins tolérées en France. Plus que jamais la prise de conscience des inégalités s’accélère.

Cet impact sur la société française, c’est le nôtre, c’est le vôtre. Le combat continue et les besoins sont encore immenses ! Merci de croire en nous, en la Fondation des Femmes. Merci de nous donner au quotidien les moyens d’agir !

La Fondation des Femmes est une fondation abritée par la Fondation de France.

Revivez la soirée de lancement de la Fondation des Femmes en mars 2016