COMMUNIQUE DE PRESSE
07/06/2017

[Communiqué de presse] “Hanouna sanctionné par le CSA”

partager icon icon icon icon

Paris, le 7 juin 2017

La Fondation des Femmes se félicite de la décision du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel de prendre des sanctions contre l’émission Touche Pas à Mon Poste ! En interdisant la diffusion de publicités pendant trois semaines, le CSA a pris compte de la gravité des comportements diffusés et de leur impact sur la représentation des femmes dans le cadre d’un programme très suivi du public.

Le 13 Décembre 2016, la Fondation des Femmes avait déposé, avec quatre associations, une saisine officielle du CSA sollicitant l’ouverture d’une procédure de sanction contre la chaîne C8 pour les agissements répétés d’humiliation des femmes et de banalisation des violences sexuelles dans l’émission TPMP.

Cette saisine faisait suite à l’émission du 7 Décembre au cours de laquelle Cyril Hanouna avait fait toucher son sexe à une chroniqueuse, alors que l’émission avait déjà été mise en demeure par le CSA après qu’un chroniqueur ai embrassé la poitrine d’une invitée alors que celle-ci avait exprimé son désaccord.

La Fondation des Femmes espère que cette sanction permettra de mettre un terme à ces comportements répétées qui propagent une image dégradante des femmes et participent à la culture du viol*.

Jusqu’à ce jour l’animateur Cyril Hanouna comme le programme avaient bénéficié d’une forme d’indulgence de la part de la chaîne C8 et du groupe Canal+. L’arsenal de sanctions dont dispose le CSA pourrait conduire, en cas de récidive, au recours à des sanctions plus lourdes encore, dont la suspension du programme, de la chaîne, ou des amendes calculées sur le chiffre d’affaires du groupe Bolloré.

De très nombreuses femmes subissent chaque jour des agressions sexuelles de toute nature et 83 000 d’entre elles sont victimes de viol ou de tentative de viol chaque année. Parce que la banalisation des agressions sexuelles à la télévision met les femmes en danger, la Fondation des Femmes restera vigilante dans les semaines à venir, aux côtés de l’ensemble des associations féministes, et interpellera le CSA à chaque fois que nécessaire.

* La culture du viol est un concept établissant des liens entre le viol (ainsi que d’autres violences sexuelles) et la culture de la société où ces faits ont lieu, et dans laquelle prévalent des attitudes et des pratiques tendant à tolérer, excuser, voire approuver le viol (ainsi que d’autres violences sexuelles)