Pour certaines femmes et leurs enfants, partir est une question de survie
18/11/2021

Campagne 25 novembre

partager icon icon icon icon
La Fondation des Femmes lance en ce 18 novembre une campagne d'appel à dons nationale pour collecter des fonds sur la question de l'hébergement des femmes victimes de violences et leurs enfants ainsi que sur la sensibilisation du grand public et particulièrement des plus jeunes à l'égalité entre les femmes et les hommes afin d'éviter la reproduction des violences.

500 000 € nécessaires pour lancer le plan d'action

#1 S’en sortir un jour : Prendre soin des victimes


Un dispositif efficace pour partir du domicile et se reconstruire

  1. Hébergement et accompagnement social : La Fondation finance des structures de terrain qui font de l’accompagnement et hébergement pour aider les femmes victimes de violences à fuir leur domicile. Grâce aux dons, elle pourra ainsi financer l’accompagnement social nécessaire aux 5000 nuitées d’hôtel mises à disposition par la Fondation et ses partenaires pour les femmes victimes de violences et leurs enfants qui quittent le domicile. L’accompagnement social leur permettra de se reconstruire loin du conjoint violent et d’être soutenues psychologiquement dans cette sortie de l’emprise.
  2. Justice et police : Grâce aux dons, la Fondation pourra lutter contre l’impunité des agresseurs avec sa Force Juridique et contre la remise en cause quasi systématique de la parole des victimes. Les dons permettent ainsi d’aider les femmes à mieux faire valoir leurs droits grâce à des programmes spécifiques pour permettre au plus grand nombre de femmes d’être entendues, et ainsi mieux défendues.

#2 S’en sortir toujours : Protéger nos enfants

Renforcement de l’éducation à l’égalité pour éviter la reproduction des violences

  1. Sensibilisation à l’égalité entre les femmes et les hommes : à l’école et ailleurs, dès le plus jeune âge et au consentement pour prévenir les violences sexuelles et sexistes faites aux enfants par l’organisation de formations partout en France et travail juridique pour interdir effectivement l’accès des mineurs à la pornographie des mineurs
  2. Lutte contre les stéréotypes et l’image des femmes : Les dons pourront financer des actions juridiques  pour sensibiliser (rapports sur l’image des femmes dans le numérique, lutte contre la sexualisation des enfants, recours divers, etc.) le grand public à l’image des femmes. 
Campagne 25 nov plan

Un rapport pour dénoncer le manque de places d'hébergement

Le rapport “Où est l’argent” 2021, porté conjointement avec la FNSF dévoile des chiffres inédits : 4 femmes victimes de violences sur 10 qui en font la demande n’ont aucune solution d’hébergement. Les associations elles-mêmes admettent qu’elles ont sous-estimé les besoins, et concluent qu’il faudrait augmenter de 5 à 8 fois le budget pour y faire face. Le rapport analyse également l’impact d’un projet pilote “Abri d’urgence” financé grâce aux dons des donateurs et donatrices de la Fondation des Femmes, dont le succès – seules 3% des bénéficiaires sont retournées chez leurs conjoints ou ex – rappelle que le manque d’hébergements adaptés est une mise en danger des femmes victimes.

Vous pouvez consulter le rapport en intégralité sur la page dédiée.

Kit affiches et sticker

Le cercle vicieux des violences

L’affiche illustre parfaitement le manque de moyens liés à l’hébergement des femmes victimes de violences dénoncé par le rapport “Où est l’argent pour héberger les femmes victimes de violences ?” ainsi que le cycle de la violence qui rend parfois difficile le départ des femmes victimes de violences. Les violences démarrent souvent par des violences psychologiques comme des insultes puis peuvent escalader et aller jusqu’à de la violence physique. Au moment où la victime décide de partir pour se sauver, elle doit trouver une solution d’hébergement et parce que les hébergements affichent complets, elle n’a d’autre choix que de rentrer chez elle. Le cercle vicieux redémarre alors. Nous avons besoin de vous pour faire cesser ce cercle !

Sans titre (8)