COMMUNIQUE DE PRESSE
18/11/2021

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE] Où vais-je aller avec mes enfants ?

partager icon icon icon icon
Pour sortir des violences faites aux femmes, la Fondation des Femmes lance un plan d'actions à l'occasion du 25 novembre 2021.

La Fondation des Femmes a dévoilé jeudi 18 novembre 2021 son plan d’action pour sortir des violences faites aux femmes.

Lancé à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faîtes aux femmes – le 25 novembre – et deux jours avant la marche #NousToutes, ce plan s’appuie sur un rapport “Où est l’argent pour l’hébergement des femmes victimes
de violences” et le lancement d’une campagne d’appel à dons pour le financer. En soutien, Mohamed Bouhafsi, journaliste et auteur de Rêver sous les coups, Muriel Robin, Ambassadrice de la Fondation des Femmes et Lucien Douib, père de Julie Douib, victime de féminicide, se mobilisent.

Ce plan d’action repose sur deux axes : il est urgent de sortir aujourd’hui des violences en accompagnant les femmes victimes par de l’hébergement spécialisé si nécessaire et des appuis juridiques et sociaux. Mais l’urgence est aussi pour demain : une nouvelle génération doit être sensibilisée à l’égalité entre les femmes et les hommes et mettre ainsi un terme
à la reproduction des violences faites aux femmes et à leurs enfants.

Ce plan s’appuie sur la série de rapports de la Fondation des Femmes intitulée “Où est l’argent” qui documentent le manque criant de moyens pour les politiques d’égalité et de lutte contre les violences faites aux femmes. Le rapport 2021, porté conjointement avec la FNSF dévoile des chiffres inédits : 4 femmes victimes de violences sur 10 qui en font la demande n’ont aucune solution d’hébergement. Les associations elles-mêmes admettent qu’elles ont sous-estimé les besoins, et concluent qu’il faudrait augmenter de 5 à 8 fois le budget pour y faire face. Le rapport analyse également l’impact d’un projet pilote “Abri d’urgence” financé par la Fondation des Femmes, dont le succès – seules 3% des bénéficiaires sont retournées chez leurs conjoints ou ex – rappelle que le manque d’hébergements adaptés est une mise en danger des femmes victimes.

Ce plan d’action sera en partie financé par des dons du public collectés grâce à une campagne d’appel à don qui met en lumière les enfants co-victimes de violences conjugales et leur vécu. La campagne d’appel à dons s’appuie sur un clip vidéo et une affiche choc conçues avec ADESIAS, et sera diffusée grâce à un dispositif multi-média et d’affichage d’ampleur autour du 25 novembre.

À ce jour, 101 femmes ont été victimes de féminicides en 2021, c’est 11 de plus que pour toute l’année 2020. Il est urgent de changer de focale et d’orienter l’ensemble des politiques de lutte contre les violences conjugales vers la protection des femmes. Alors que la conscience de français.es progresse en matière d’égalité femmes-hommes et que progresse l’intolérance l’égard des violences sexistes et sexuelles – la Fondation des Femmes remercie tous les partenaires du plan
et rappelle à toutes et tous que donner permet aux associations d’agir.