COMMUNIQUE DE PRESSE
21/10/2021

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE] Un abri pour toutes

partager icon icon icon icon
La Fondation des Femmes et la Fédération des acteurs de la solidarité font des propositions pour améliorer l’accueil des femmes dans les centres d’hébergement.

La Fondation des Femmes et la Fédération des acteurs de la solidarité font des propositions pour améliorer l’accueil des femmes dans les centres d’hébergement.

Les femmes sans domicile représentent entre 30 et 40% des personnes sans domicile. Lorsqu’elles bénéficient d’un hébergement, celui-ci peut être mixte, réunissant tous types de publics. Une étude menée dans le cadre du projet Un Abri Pour Toutes a démontré que parmi les femmes hébergées dans 3 centres d’hébergement mixtes participant à la démarche*, 93% ont connu des violences au cours de leur vie. 86% d’entre elles n’en avaient jamais parlé dans le cadre de leur hébergement. 18% des femmes hébergées se sentaient en danger au moment de l’enquête. Cette dernière a également révélé que 55% de ces femmes ne se sentent pas en sécurité le soir au sein de leur structure d’hébergement et évitent de s’y déplacer la nuit. Enfin, elle a montré que 75% des professionnel.les n’y étaient pas formés ni outillés sur le sujet des violences faites aux femmes, malgré leur volonté de l’être. 

Afin de mettre un terme à l’invisibilisation des femmes et de leurs problématiques au sein de l’hébergement mixte, la Fondation des Femmes et la Fédération des acteurs de la solidarité ont présenté plusieurs outils lundi 18 octobre lors d’une conférence : 

  • un kit à destination des professionnel.les pour une meilleure prise en compte des violences de genre dans les structures d’hébergement mixte composé d’un guide ainsi que d’affiches et de stickers
  • un projet d’essaimage porté par la Fédération des acteurs de la solidarité visant à diffuser des bonnes pratiques auprès d’un maximum de structures d’hébergement et d’accueil en France, notamment par la création de protocoles de prévention et d’action ; 
  • un document de préconisations à destination des pouvoirs publics  pour que la problématique des violences faites aux femmes et de la mixité soit pleinement prise en compte lors des ouvertures de places d’hébergement, de la création des structures d’hébergement et de la formation des professionnel.les. 

La Fondation des Femmes et la FAS se réjouissent qu’à l’occasion de cette soirée, le Délégué Interministériel en charge de l’hébergement et de l’accès au logement, Sylvain Mathieu, ait partagé la volonté d’améliorer la situation et proposé des pistes d’action, notamment en matière de formation, d’adaptation des cahiers des charges ou d’indicateurs de suivi dans les CPOM,  qui doivent désormais se concrétiser pour réellement changer la donne. 

La Fondation des Femmes et la Fédération des acteurs de la solidarité appellent les acteurs et actrices de l’hébergement, qu’il.elles soient associatif.ves ou institutionnel.le.s, à se saisir des outils développés pour accueillir dignement toutes les femmes qui en ont besoin.  La Fondation des Femmes remercie chaleureusement les soutiens de ce projets, donateurs particuliers mais aussi Fondation UP, Citizen, la Région ile de France et la Direction Régionale du Service des Droits des Femmes d’Ile de France sans qui ce projet n’aurait pu avoir lieu.

  • Relire le rapport n°1 : « Diagnostic » qui revient sur la situation des femmes dans les centres d’hébergement d’urgence mixtes, en particulier sur l’invisibilisation des violences auxquelles elles ont pu être exposées
  • Relire le rapport n°2 « L’impact des espaces » qui analyse l’effet de l’architecture et de l’agencement des lieux sur les rapports femmes-hommes au sein des structures d’hébergement, et démontre que si la mixité n’est pas pensée alors elle se fait au détriment des femmes
  • Découvrir le rapport de clôture qui rassemble les propositions à destination des pouvoirs publics issues du projet afin de mieux accueillir les femmes en hébergement mixte