Mamama aide les femmes précaires et leurs enfants en bas âge
05/09/2022

[Pétition] Sauvons l'association MaMaMa !

partager icon icon icon
Face à la situation inédite du premier confinement, en mars 2020, l'association MaMaMa est créée afin d'apporter une aide vitale aux mères isolées et à leurs enfants en bas âge en Ile-de-France. En moins de 3 ans, l'association a soutenu 70 000 femmes et leurs bébés soit en direct soit à travers un maillage territorial et associatif complet et efficace.

Pourtant, le 1er septembre 2022, l’association MaMaMa a reçu un courrier l’enjoignant de quitter son local, faute de quoi une procédure d’expulsion sera lancée le 12 septembre. MaMaMa est activement à la recherche de nouveaux locaux mais cette recherche et un déménagement demandent du temps. L’expulser sans lui laisser le temps de trouver un relogement, c’est la condamner à stopper ses activités et courir au drame pour les familles. Aussi, nous lançons un appel :

Deux ans après sa création, nous, acteurs de la solidarité, associations de lutte contre la précarité, appelons à une mobilisation sans faille pour empêcher l’expulsion de l’association MaMaMa par la Mairie de Saint-Denis et la SEM Plaine Commune Développement afin de permettre le transfert de son activité dans un lieu adapté et dans des conditions apaisées. Il en va de la dignité de milliers de femmes et enfants en Ile-de-France.

Alors que l’inflation réduit d’autant plus la capacité des familles les plus précaires à subvenir à leurs besoins les plus élémentaires, nous réaffirmons tout notre soutien à MaMaMa. Nous appelons les élu.e.s locaux.ales à revenir sur leur décision et à laisser à l’association MaMaMa le temps nécessaire pour identifier des solutions viables au maintien de ses activités. Nous appelons toutes les institutions concernées par les activités essentielles de MaMaMa, au niveau local, départemental, régional et national, à accompagner la structure et la soutenir dans ses recherches de local afin de continuer et renforcer encore son action essentielle auprès des femmes et des enfants les plus vulnérables.

Retrouvez le texte complet de l’appel

 

Premiers signataires

Pierre Micheletti, Président d’Action contre la Faim

Anne-Cécile Mailfert, Présidente de la Fondation de Femmes

Pascal Brice, Président de la Fédération des acteurs de la solidarité

Cécile Duflot, Directrice générale d’Oxfam France

 

 

Vous aussi ajoutez votre nom à cet appel, demandez à ce que l’association MaMaMa ne soit pas mise à la porte et soit dans l’obligation de cesser ses activités.

 

personnes ont signé.

Sauvons l'association MaMaMa !

Ce champ est requis
Ce champ est invalide
Ce champ peut uniquement comporter des lettres
Votre email est invalide
Votre numéro de téléphone est invalide
Ce champ ne comporte pas suffisament de caractères
Ce champ est trop long
Veuillez valider le recaptcha
* Champs obligatoires
Une erreur est survenue, veuillez recommencer ultérieurement svp

Merci pour votre signature !

partager icon icon icon

Lors du premier confinement, face aux difficultés des mères isolées durement touchées par la crise sanitaire et économique, 4 bénévoles de l’APHP et de la Croix-Rouge créent l’association MaMaMa pour leur apporter un soutien adapté à leurs besoins. En 2 ans, MaMaMa est devenue un acteur incontournable de l’aide alimentaire infantile dans les 8 départements d’Ile-de-France, tout en créant du lien social et en accompagnant les mères vers des professionnels et structures appropriées. 

Ne fermons pas les yeux : en 2022, en France, on souffre de la faim. C’est le cas de 53% des familles accompagnées par MaMaMa, parfois dans des formes sévères. 

Entre 2020 et 2021, on compte 100 000 bébés supplémentaires dépendants de l’aide alimentaire. 

Au centre d’un réseau de partenaires de plus de 150 centres de protection maternelle et infantile et de centres de santé, ainsi que de 110 associations, son action a permis la distribution de 4,7 millions d’euros de produits d’hygiène et alimentaires de première nécessité, adaptés aux besoins spécifiques des nourrissons et jeunes enfants de moins de 3 ans (lait infantile, petits pots, couches, biberons, vêtements, jouets d’éveil, etc.).

Très concrètement, l’association MaMaMa est d’utilité publique avec:

  • Plus de 70 000 mères et enfants bénéficiaires des colis solidaires préparés sur mesure et distribués par l’association.
  • 500 colis par semaine 

 

Pour réceptionner tous ces produits, les stocker et les mettre dans des colis, il faut beaucoup d’espace.

Ainsi, lorsque l’association est créée, la ville de Saint-Denis et la SEM Plaine Commune Développement mettent à disposition de l’association un hangar à titre gratuit puis s’engagent à ne jamais le rendre payant pour permettre la pérennité des activités.

Pourtant, en décembre 2021, la ville de Saint-Denis et la SEM Plaine Commune Développement exigent le paiement d’un loyer de 18 000€ par mois, ce qui revient à mettre l’association à la porte.

L’association MaMaMa, avec ses partenaires dont la Fondation des Femmes sont mobilisées depuis des mois afin de trouver un local permettant la poursuite des actions de l’association, mais il s’agit d’un travail de longue haleine.

Fin juillet, une lettre recommandée est envoyée à l’association MaMaMa lui demandant de cesser son activité et de quitter les lieux sous 8 jours. Grâce à un premier temps de mobilisation en juillet, l’équipe de MaMaMa a pu continuer ses activités contre la malnutrition infantile et la précarité féminine. Mais, le 1er septembre, l’association est informée qu’elle devra quitter les lieux le 12 septembre de façon définitive sous peine de voir une procédure judiciaire lancée à son encontre. 

L’association a besoin de temps pour pouvoir continuer son activité et trouver un local adapté.

L’expulser aujourd’hui de son local, sans aucune alternative de relocalisation, c’est empêcher des milliers d’enfants et de nourrissons de vivre dans des conditions dignes et de se nourrir à leur faim. 

Sauvez MaMaMa, signez la pétition.