Photo place de la République de manifestation qui illustre les CP de la Fondation des Femmes
04/04/2023

[Communiqué de presse] Droit à l’avortement dans la Constitution

partager icon icon icon icon

Paris, le 8 mars 2023

 

Droit à l’avortement dans la Constitution, 

un pas décisif vers une victoire historique des féministes pour les femmes !

La Fondation des Femmes salue l’annonce faite par le Président de la République de s’engager à faire entrer le droit à l’avortement dans la Constitution à l’occasion de l’hommage national qu’il a rendu à Gisèle Halimi cette après-midi.

Cette annonce est une victoire pour les associations féministes qui demandaient la constitutionnalisation de l’IVG depuis des années et notamment dans le cadre du Plan d’urgence pour l’égalité porté par plus de 250 associations pendant la Campagne Présidentielle de 2022. Depuis 7 mois, les associations féministes comme la Fondation des Femmes se sont mobilisées auprès des parlementaires pour gagner cette avancée majeure. 

Cette annonce est bien sûr une victoire pour toutes les femmes en France, particulièrement attendue alors que 80% des Françaises et des Français sont favorables à l’entrée dans la Constitution du droit à l’avortement. Elle sécurise ce droit pour les années à venir et les femmes de demain. Sans accès à l’avortement libre et sécurisé, il n’y a pas d’égalité entre les femmes et les hommes. 

Cette annonce est un signal fort pour toutes les femmes dans le monde. Elle reconnaît à l’interruption volontaire de grossesse sa qualité de droit humain fondamental et montre que nous soutenons le combat des militantes partout dans le monde. En effet, le revirement de jurisprudence de la Cour suprême américaine de juillet 2022 a agi comme un révélateur des attaques contre l’accès à l’avortement dans le monde et en Europe. Si le projet aboutissait, la France serait le premier pays au monde à garantir constitutionnellement le droit à l’IVG.

 

Anne-Cécile Mailfert, Présidente de la Fondation des Femmes, salue cette avancée : “La constitutionnalisation de l’IVG est un impératif à la fois moral et pratique. Moral, parce qu’à l’instar d’autres droits sanctuarisés dans la Constitution, il s’agit d’un droit fondamental de la personne humaine. Pouvoir maîtriser sa fécondité est une condition de notre vivre ensemble, être libre est une condition de l’égalité entre femmes et hommes, et décider pour son propre corps une condition de la démocratie. En pratique ensuite, constitutionnaliser l’IVG, c’est le protéger d’éventuelles régressions.

 

 

 

À propos de la Fondation des Femmes 

La Fondation des Femmes, sous égide de la Fondation de France, est la fondation de référence en France sur les droits des femmes et la lutte contre les violences dont elles sont victimes. Grâce aux dons qu’elle reçoit, elle apporte un soutien financier, juridique et matériel aux initiatives associatives à fort impact, sur tout le territoire. La Force juridique de la Fondation des Femmes est un réseau de plus de 350 avocat.e.s, professionnel.le.s du droit et expert.e.s bénévoles engagés auprès des associations de défense des droits des femmes. Pour en savoir plus : fondationdesfemmes.org